Laureline LE BRIS-CEP et Adrien GUIRAUD Entretien

 « Conscience de l’image. Entretien avec les comédiens Laureline Le Bris-Cep et Adrien Guiraud »

réalisé par Izabella PLUTA © dans le cadre des représentations du spectacle Ctrl-X, mis en scène par Cyril Teste et MxM au Théâtre Poche à Genève

CRITIQUES. Regard sur la technologie dans le spectacle vivant. Carnet en ligne de Theatre in Progress avec Comité de lecture

Critique du spectacle : « Ctrl-X», mise en scène: Cyril Teste, scénographie: MxM, première: avril 2016 au Théâtre Poche à Genève, Suisse

Sur le spectacle « Ctrl-X »…
« Ida rentre chez elle dans la nuit et allume son ordinateur. Sa sœur, Adèle, ne cesse de l’appeler, inquiète, mais Ida désire être seule. Le spectateur assiste à cette nuit d’errance immobile sur internet où toute la matière textuelle et interactive qui traverse ce personnage énigmatique nous est présentée. Rien n’est dit de la vie d’Ida, mais par le canal numérique, nous parvenons à saisir l’essentiel de son intimité » (Dossier de presse, Théâtre Poche, Genève).

Izabella Pluta: Nous venons de voir le spectacle Ctrl-X, création de Cyril Teste et du collectif MxM, un spectacle intimiste, utilisant un dispositif technologique complexe. Une mise en scène avec trois jeunes interprètes, Laureline Le Bris-Cep, Adrien Guiraud et Agathe Hazard Raboud qui semblent avoir assimilé facilement les enjeux de l’image projetée. Laureline Le Bris-Cep dans le rôle d’Ida et Adrien Guiraud jouant Pierre et Laurent, vous avez fait votre formation de comédien à Cannes. Quel est le parcours qui mène de l’école d’acteur au travail de Cyril Teste ?

Laureline Le Bris-Cep: Avec Adrien, nous sommes sortis de L’École Régionale d’Acteurs de Cannes (ERAC) en 2014. Nous avons été dans la même promotion. Ça fait deux ans que je travaille vraiment en tant que comédienne depuis l’école.

Adrien Guiraud: Je peux préciser qu’avant l’école de Cannes nous étions également ensemble au Conservatoire du 5ème arrondissement à Paris, avec Bruno Wacrenier.

L. Le Bris-Cep: Nous avons rencontrés Cyril Teste à l’ERAC lorsque nous étions en 3ème année. A ce moment-là, nous avons réalisé avec lui un film: Imago. C’est comme ça que nous avons commencé à travailler avec lui.

I. Pluta: C’est intéressant d’avoir cette expérience cinématographique durant votre formation, ce qui est une pratique relativement présente dans les écoles de théâtre, rappelons-le. Pourriez-vous parler de vos observations par rapport à ces deux domaines artistiques lors de cet atelier avec Cyril Teste ? En tant que comédiens, voyez-vous des similarités entre les approches de création propres au plateau du théâtre, notamment sur le plan des techniques contemporaines dédiées à l’écriture scénique, à la recherche-création, et la réalisation d’un film ? Lire la suite de Laureline LE BRIS-CEP et Adrien GUIRAUD Entretien

RIMINI PROTOKOLL « Situation Rooms »

« Situation Rooms ou une reconstitution fragmentée de l’industrie des armes »
Auteur: Simon HAGEMANN ©

CRITIQUES. Regard sur la technologie dans le spectacle vivant. Carnet en ligne de Theatre in Progress avec Comité de lecture:

Critique du spectacle : « Situation Rooms », concept : Helgard Haug, Stefan Kaegi et Daniel Wetzel, mise en scène Helgard Haug, première : août 2013 à la Ruhrtriennale à Bochum en Allemagne

Vingt personnes attendent devant une dizaine de portes, menant à une grande construction en container à l’intérieur de laquelle se trouvent les « situation rooms » du collectif germanophone Rimini Protokoll. Les expérimentateurs portent un iPad attaché à une poignée en bois et relié à un casque. Pour désigner le public, il est préférable d’utiliser le terme d’expérimentateur car le spectacle fait appel à plusieurs types de perceptions sensorielles. Cette notion semble plus appropriée que spectateur, ou bien participant vu que le public n’a que très peu d’impact sur le déroulement des événements. Sur l’écran de l’iPad apparaît une main ouvrant l’une des portes du container. Les expérimentateurs sont invités à faire la même chose et le voyage d’environ quatre-vingt minutes commence. Ainsi, même avant le début du spectacle, l’un des principes de fonctionnement de Situation Rooms devient clair. L’expérimentateur doit porter son attention alternativement sur les images qui apparaissent à l’écran et sur le monde physique du container. Situation Rooms est en effet une œuvre artistique complexe – au croisement d’un spectacle déambulatoire, d’une expérience multimédia et d’un re-enactement (une reconstitution historique) – qui propose aux expérimentateurs différents accès simultanés à l’œuvre. Le spectacle a été invité au festival 2014, institution majeure du paysage théâtral germanophone avec un jury annuel couronnant ses dix spectacles préférés de l’année précédente. Lire la suite de RIMINI PROTOKOLL « Situation Rooms »

PROJETS DE PUBLICATION

….. « Salle d’attente de Krystian Lupa » …..

Ouvrage collectif dirigé par Izabella Pluta, avec la contribution de K. Lupa, J-Y Ruf, J-P.Thibaudat, M. Odzimkowska, O. Cavelius, L. Riccaboni, C. Deutsch, Alexandre Ruby, W. Wasztyl, P. Skiba, B. Guczalska, T. Evrard, Piotr Olkusz,  à paraître en fin 2016

 Note d’intention

lupa_krystian
K. Lupa Phot. DR

Ce projet éditorial est un ouvrage collectif relatant la création d’un spectacle monté au Théâtre Vidy Lausanne. Il s’agit d’une mise en scène de Salle d’attente dont la première s’est passée en juin 2011, a ensuite été présentée en tournée sur plusieurs scènes européennes. Le spectacle a été créé par Krystian Lupa, metteur en scène, peintre et scénographe polonais, l’un des plus importants de la mise en scène contemporaine, qui a travaillé avec une quinzaine de jeunes comédiens, à peine sortis d’écoles de théâtre, en Suisse et en France. C’est la particularité de ce travail scénique aussi bien que de ce projet éditorial : Salle d’attente est une création théâtrale mais également un processus de transmission du savoir sur le jeu de l’acteur que reçoivent des jeunes interprètes. Cet apprentissage et cet enseignement se sont fait en dehors de l’école, à vif sur le plateau. Le spectacle montre alors non seulement une adaptation du texte Catégorie 3.1 de Lars Norén mais également une impressionnante métamorphose des adeptes de l’art scénique. Le présent livre, composé de trois parties, présente à la fois les témoignages de l’équipe de création qui sont uniques et n’ont jamais été publiés ainsi que le regard critique des chercheurs et critiques de théâtre qui ont vu le spectacle et même assisté au processus de création. La troisième partie présente un contexte plus large du travail de Krystian Lupa. Cet ouvrage international présente la collaboration réussie entre la Pologne, la Suisse et la France, dans l’esprit de l’Europe unie, en témoignant d’un riche transfert culturel et d’échanges de savoirs entre différentes générations.

….. « Metteur en scène aujourd’hui – identité artistique en question ? » …..

Ouvrage collectif dirigé par Izabella Pluta en collaboration avec Gabrielle Girot,  en cours d’expertise éditoriale, à paraître en fin 2017.

Simon MCBURNEY et COMPLICITE « The Encounter »

 

« Corps sonique ou comment Simon McBurney raconte l’expérience d’un photographe »
Auteur  : Izabella PLUTA©

CRITIQUES. Regard sur la technologie dans le spectacle vivant. Carnet en ligne de Theatre in Progress avec Comité de lecture:

Critique du spectacle : « The Encounter » (Rencontre) d’après le livre « Amazon Beaming » de Petru Popescu, mise en scène : Simon McBurney et Complicite, première : le 8 août 2015, présenté au Théâtre Vidy Lausanne du 8 au 12 septembre 2015

La mise en scène qui intègre un dispositif technologique s’intéresse de plus en plus aux technologies sonores qui, à leur tour, y acquièrent une place aussi importante que les technologies de l’image. Je pense aux applications liées à la production et à la réception de la trame sonore qui s’inscrit également dans la narration. Rappelons seulement les spectacles suivants, qui sont des exemples pertinents pour ce sujet : « Lypsynch » de Robert Lepage (2007), « Stifters Dinge » de Heiner Goebbels (2007) ou encore « Re-Walden » de Jean-François Peyret avec la « scénographie sonore » de Thierry Coduys (2013). Nous pouvons également placer dans cette lignée le travail du Britannique Simon McBurney – « The Encounter » – conçu en collaboration avec ses compagnons du théâtre Complicite qui a ouvert le Festival international d’Edinbourg cette année. Lire la suite de Simon MCBURNEY et COMPLICITE « The Encounter »